01/01/2009

Poème nr 8

VOEUX NAIFS...


Pendant notre jeunesse
A l’âge des petites fleurs
A l âge des bourgeons

A leur éclosion
A l’âge d’une candeur
Qui frôle la dérision

Nous avons souvent espéré
Que le ciel pleuve
De douces larmes

Que nous puissions jeter
Dans ses eaux
Des coques de noyer


En guise de bateaux
Aux mats de papier
Faits de nos mains
Conçus par nos rêves

‘O’ Coquilles de noyer
Partez avec nos voeux et désirs
Puisse régner une paix éternelle
Entre les petits et les grands


Puisse l’avidité des puissants
Autrement et ailleur s’assouvir
Que dans les bains de sang
Bains de vils souvenirs.

 

 

18:33 Écrit par Âm€ric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.