01/01/2009

Poème nr 16

Zelda

Notre chatte sur le toit,
qui surveillait la voisine,
lui manque

***

plus Dessus
à jamais:
Dessous
le noisetier

***

mâchouillant mon cake du matin
plus personne pour me réclamer les miettes

18:47 Écrit par Âm€ric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.