01/01/2009

Poème nr 14

Instant fragile
Qui dissimule un rêve…
Espace secret
Qui jadis veillait sur mon cœur.
Doucement mon regard oublie
De partager ce tourment
Qui soudain naît en lui !
Rencontre de hasard
Eternel espoir
De voir durer ce moment
Qui rassemble tant de choses !
Voyage infini
Pour celui qui traque le souvenir.
Poussière d or
Et je rêve encore :
D une fontaine de sang
Et d un fleuve charriant
Des milliers de cendres…
Enfin, je me réveille
Et la réalité me surprend
Tel un éclair dans la nuit !




18:44 Écrit par Âm€ric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.