29/02/2008

Wéris

 

 

Les mégalithes.

Les dolmens :

Le terme « dolmen » a été constitué des mots bretons « dol » (table) et « men » (pierre) par les archéologues celtisants du 18e siècle.

Il définit en général des sépultures mégalithiques.

Ils sont généralement recouverts d'un tumulus de terre soit d'un cairn (recouvrement de pierres).

Ils sont de taille et de plan variable selon les époques. (du 5ème au 3ème millénaire).

Ceux de Wéris  sont du 3ème millénaire et sont dénommés « allées couvertes » . La chambre funéraire s'allonge et devient couloir. Ils sont attribués à la culture de Seine-Oise-Marne s'étendant de Bretagne à la Belgique en passant par le bassin de Paris.

Les menhirs : Mégalithe constitué d'une pierre dressée en général , soit isolée soit  en groupe.

Leur signification laisse place aux interprétations les plus diverses. D'aucuns y voient des repères ou des monuments, d'autres des « antennes cosmiques » aux relents fantastiques, reliquats d'une civilisation dont on aurait supprimé les traces car trop dérangeante.

Il n'en reste pas moins vrai que les alignements obéissent tous à certaines règles alors qu'on en trouve des traces sur tous les continents. L'angle de 33° entre le nord géographique et l'axe des alignements de Wéris a été repéré sur de nombreux sites mégalithiques tant en Bretagne que dans les îles Britanniques.

Quant à celui de Wéris, il est avéré scientifiquement qu'il s'agit d'un calendrier néolithique, un gigantesque cadran solaire dont la pierre Haina est la pièce maîtresse. Celle-ci est une aiguille rocheuse émergeant du banc de poudingue sur les hauteurs de Morville. Elle se dresse exactement à l'est de l' »Allée couverte nord » ce qui correspond à une orientation équinoxiale du coucher du soleil aux mois de Mars et septembre. Par ailleurs, si l'on se poste aux 3 menhirs d'Oppagne au solstice d'été  vers le 21 juin, on verra le soleil se lever derrière la pierre Haina.

Voici une vidéo réalisée par mes soins et des photos shootées lors de mes randonnées aériennes et pédestres.

Suite prochainement...

A la recherche d'un alignement Nord.

 

Dolmen  allée couverte nord Photobucket Photobucket

21:59 Écrit par Âm€ric | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Mégalithes Passionnant reportage !
Ces mégalithes nous posent véritablement une énigme !
Etonnant, cet écart de 33° entre eux et le Nord géographique. Cela laisse déjà supposer qu'"ils" connaissaient parfaitement la direction du pôle, donc qu'ils avaient une science très avancée, peut-être basée sur l'étude des astres ? Et pourquoi 33° ?
A moins que le Nord ne se soit déplacé de 33° depuis cette époque...
Merci pour cet article passionnant.

Écrit par : Logic | 01/03/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne vois pas en quoi le fait d'être décalé de 33° montrerait qu'ils connaissaient la direction du pôle. Par ailleurs l'axe des allées est orienté à 27,75° et non 33°.
Et si on retrouve cette valeur de 33° en Ecosse, il s'agit non pas d'azimuts mais de déclinaisons. Cette valeur est essentiellement une conséquence de la latitude de l'Ecosse (57°) soit le complément de 33° (90°-33°). C'est statistiquement la valeur la plus probable pour l'Ecosse si les alignements avaient été effectués au hasard.

Écrit par : ld | 05/09/2010

Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas perdre de vue que certaines pierres ont été déplacées par les agriculteurs au fil des siècles car elles les gênaient dans leurs travaux. Les données chiffrées dont font mention les commentateurs n'engagent qu'eux. Une chose est sûre, le soleil aux solstices pointent vers les dolmens nord et sud via la pierre Haina. Cela démontre des connaissances plus évoluées qu'on ne le pense généralement.

Écrit par : Âm€ric | 06/09/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.